Raw, le premier album de Typh Barrow

Typh Barrow est une chanteuse belge dont je vous ai déjà parlé sur mon blog ou sur les réseaux sociaux. Au début de cette année, elle a sorti Raw, son premier album et je n’avais pas du tout pris le temps de vous en parler. Mieux vaut tard que jamais ? :)

Raw est donc le premier album de Typh Barrow. Je l’attendais depuis longtemps et il est arrivé en ce début d’année pour mon plus grand bonheur. Il m’aura en effet fallu attendre deux EPs et quatre longues années pour mettre la main sur celui-ci.

Influencée par les musiques soul, jazz, pop, voire même hip-hop, Typh Barrow nous offre un très bon premier album. Accompagnée du groupe The Heliocentrics, elle a enregistré la première partie de Raw à Londres dans les studios Abbey Road. Le résultat est léché puisqu’il a donné vie à des morceaux tel que Daddy’s Not Coming Back, The Whispers, The Absence ou encore à l’excellent To Those Who Wait.

La suite de l’album, enregistrée cette fois à Bruxelles aux studios ICP, n’est pas en reste. Plusieurs morceaux ressortent aussi du lot dont le déchirant Hurt. Mais ne pas citer le transportant piano-voix Floating ou le délicieusement jazzyI Want You ne serait pas juste de ma part. Ces derniers font en effet partie intégrante de ma playlist quotidienne. Enfin les sonorités reggae d’un Yellow Eyes ou du single Taboo finiront de nous transporter dans le monde éclectique de Typh Barrow.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai adoré l’album, et j’espère que la France commencera à donner une place à une artiste qui le mérite. Pour terminer, je vous laisse découvrir son single Taboo ci-dessous ou encore son poignant hommage à Maurane lors des Francofolies de SPA.

Pour plus d’informations :
Facebook : @typhbarrow
Twitter : @typhbarrow
Instagram : @typhbarrow